COMMENT VISITER L’ÎLE DE PÂQUES ?

Pour beaucoup de personne, cette destination est un rêve de gosse. Mais lors d’une préparation de voyage on se demande toujours quel est le temps nécessaire pour visiter un lieu d’autant plus quand celui-ci se trouve à l’autre bout du Monde et loin de tout. En effet ce n’est pas par hasard que tu te retrouves à fouler le sol volcanique de l’Île de Pâques donc, quitte à y être, autant rester assez longtemps pour ne rien manquer des nombreuses surprises que cache ce bout de terre mystérieux.
De notre côté, nos avons passé une semaine pleine sur place et nous pouvons aujourd’hui distiller quelques conseils afin de profiter au maximum des richesses de cette Île.
Pour les personnes qui aiment prendre le temps d’apprécier, une semaine est un minimum. Pour les petits budgets mais pas trop pressés, nous sommes d’accord pour dire que 5 jours sont suffisants. Enfin pour les personnes en manque de temps mais qui désirent quand même tout voir, il faudra prévoir 3 jours pleins.
Pour mieux comprendre pourquoi il est nécessaire d’y rester au moins 3 jours pour visiter l’ensemble des sites importants de l’Île, nous avons fait un petit article montrant tout ce qu’il est possible de voir. Nous t’avons aussi concocté une petite carte avec 3 circuits distincts au départ du village de Hanga Roa qui te permettront de sillonner tout le territoire de ce musée à ciel ouvert.

 

Circuit 1

En Marron sur le plan ci-dessus. Nous avons commencé notre exploration de Rapa Nui avec une petite marche d’une demie journée – pour nous mettre en jambes – au départ du village d’Hanga Roa. Nous longeons d’abord le bord de mer puis l’aéroport avec de traverser quelques champs avant de tomber sous le charme du cratère laissé par le volcan Ranau Kau. De là, il ne reste qu’une centaine de mètres pour arriver jusqu’à l’entrée du village d’Orongo. Attention ce village ne peut se visiter qu’une seule fois durant toute la validité de ton ticket. Pour les plus motivés, je conseille fortement de se rendre de l’autre côté du cratère en empruntant le sentier qui le longe par la gauche. La vue à l’extrémité du chemin est à couper le souffle et très vertigineuse. C’est, selon moi, un des plus beaux panoramas de l’Île. Y aller de préférence en matinée ou à midi pour que le cratère soit rempli de lumière et profiter au mieux de cette superbe vue. C’est une petite randonnée parfaite pour s’échauffer avant de s’attaquer à la seconde marche plus longue que celle-ci.

 

Circuit 2

En bleu sur le plan. Ce circuit pédestre passe par des sites où les véhicules sont interdits mais il est possible d’en effectuer une partie à cheval. On part toujours du village. Premier arrêt au petit musée qui retranscrit assez bien l’histoire et les techniques utilisées pour l’érection des statues mégalithiques. On continue le chemin par le bord de mer en direction du Nord. Sur la route, se trouve une multitude de sites très divers comme des lavatubes donnant sur l’océan à une trentaine de mètres au dessus du niveau de la mer.
On y trouve aussi quelques Moaï encore debout ou face contre terre avant de bifurquer en direction d’un des sites les mieux conservés. J’ai nommé Ahu Akivi, une rangée de sept Moaï qui ont la particularité de se trouver très enfoncés dans les terres par rapport à leurs compères et qui font face à l’océan.
C’est le moment pour casser la croûte face aux géants de pierres et de reprendre des forces pour la suite de la journée. Bien rassasiés, nous nous attaquons à l’ascension du mont le plus élevé de cette petite contré. Situé à 503m d’altitude, le mont Terevaka demande environ une heure et demie de marche supplémentaire en pente douce et régulière pour arriver au sommet et profiter d’une vue à 360° sur toute l’Île.
On y distingue facilement les contours et on ressent bien l’étroitesse de ce morceau de terre. On redescend gentiment par le même chemin jusqu’au site d’Ahu Akivi pour tendre le pouce et ainsi rentrer au village comme de grosses fégnasses que nous sommes. Ce circuit fait tout de même 21km de long et prend une bonne journée pour apprécier chacun des sites qui s’y trouvent.

 

Circuit 3

Le plus long des circuits, en rouge sur la carte, qui nécessite un moyen de locomotion. Des vélos, scooters, motos, quads et voitures sont disponibles à la location dans plusieurs agences du village. En effet, l’Île n’est pas immense mais pour en faire le tour en une journée, il vaut mieux être motorisé. Nous avons opté pour un petit véhicule à quatre roues que nous avons partagé avec nos amis Aixois rencontrés à l’autre bout du Monde – Giulia et Adrien de audepartdaix.

Ce circuit est un must de Rapa Nui car on peut y visiter plusieurs sites bien différents les uns des autres. On passe bien évidemment par la carrière de Moaï – Rano Raraku – qui est l’un des deux sites qu’il n’est possible de visiter qu’une seule fois. Nous conseillons de s’y rendre entre midi et deux pour éviter les bus d’excursion qui remplissent les lieux en matinée. De plus tu pourras profiter d’une meilleure lumière à l’intérieur du cratère. Un site à part qui mérite deux bonnes heures de visite avec en prime une superbe vue sur l’autre site d’importance de ce circuit : Ahu Tonariki.
On enchaîne avec ce dernier où l’on trouve les plus grands Moaï alignés sur leur stèle. Ils sont au nombre de 15, pour certain encore coiffés de leur “chapeau traditionnel”, ce qui en fait le site le plus impressionnant de l’Île de Pâques.
Non loin de là, se trouve quelques pétroglyphes de l’homme oiseau. On roule quelques minutes pour tomber sur le plus grand des Moaï. Malheureusement, celui-ci est toujours face contre terre attendant qu’on le redresse – en même temps difficile de se relever quand on a pas de bras. Puis juste après, on change de paysage, on revient directement en Polynésie Française avec une cocoteraie importée des Marquises puis une plage de sable blanc qui invite à la baignade. La seule différence, la rangée de Moaï qui observent les touristes d’un œil. Ce sont les statues les mieux conservées car elles ont été retrouvées dans le sable qui les a protégées durant de longues années. Ils ne sont pas très impressionnants par leur taille mais par le travail de sculpture que l’on peut encore observer sur leurs flans et leurs dos.
Retour au village pour admirer le coucher du soleil derrière le site d’Ahu Tahai – le seul Moaï qui a encore ses yeux.
Nota : Il n’est pas nécessaire d’avoir une voiture pour admirer les magnifiques couchers de soleil car ce site se trouve à deux pas du village et c’est clairement le meilleure endroit pour prendre l’apéro face aux géants de basalte. Concernant le lever du soleil, le seul endroit qui mérite que l’on se lève tôt est celui d’Ahu Tonariki – 15 Moaï. C’est magique de voir le soleil monter gentiment derrière cette impressionnante rangée de statues.
Enfin, pour les personnes très très pressées, il est possible de combiner le circuit 1 et 3 car les sites du cratère de Ranau Kau et le village d’Orongo sont accessibles en voiture.

Astuces

Pour accéder aux sites, il te faudra présenter ton ticket d’entrée que tu auras préalablement acheté à la sortie de l’avion – avant de passer la douane – ou à l’office du tourisme au centre du village. Afin d’économiser une petite dizaine d’euros, tu devras t’acquitter du droit d’entrée en Dollars US, soit 80 US$ valable durant 10 jours consécutifs. Sinon, bein c’est en Pesos Chiliens ou par carte au taux de change du jour.
Concernant la location de la voiture, ce n’est vraiment pas ce qu’il y a de plus difficile à trouver. Bien au contraire et tu trouveras à peu près les mêmes tarifs partout. Il est aussi possible de louer des vélos et quads dans ces agences. En général, la location est valable durant 24 heures donc il faudra bien choisir ton heure de départ pour pouvoir profiter d’un lever de soleil à l’autre bout de l’Île.
Petites astuces de backpackers, Rapa Nui est une Île qui est loin, très loin de toute autre terre habitée. Ce qui en fait, en terme de nourriture, une destination assez onéreuse. Plus que la Polynésie Française sur le plan de la restauration. Nous conseillons donc fortement de venir équipé en denrées, quelque soit le pays d’où tu viens, ce sera toujours moins chère que sur place. Pâtes, boîtes de thon, sel, café, papier toilettes et autres aliments de base seront les bien venus si tu comptes tenir jusqu’au bout de ton voyage au long cours. Pour le reste, il existe une flopée de petits mercado qui vendent le nécessaire de survie mais tu vas vite te rendre compte de la différence de prix et me remercier pour ce précieux conseil. Exemple 1 tomate = 1€
Au sujet des logements, il en existe une grande variété et pour toutes les bourses. LE plus avantageux reste le camping. Il en existe quelques uns dont le Mihinoa situé à quelques centaines de mètres du centre du village dans lequel il est possible de cuisiner. LE parfait repère de routard à petit budget. Pas d’inquiétude si tu n’es pas équipé, ils peuvent te fournir l’intégralité du matériel nécessaire : tente matelas confortable et duvet. Dernière astuce pour la route, contactes-les directement par mail pour réserver et non par booking qui se récupère une marge de dingue. Il faut compter entre 7000 et 8000 CLP selon si tu as ton matos ou non.

 

 

Autres activités

En plus des visites de sites et de la randonnée, il est aussi possible de plonger dans les eaux claires du Pacifique afin de chercher le Moaï qui a été immergé pour les besoins d’un tournage de film. Enfin pour les adeptes des sports équestres, des excursions guidées à cheval sont proposées par plusieurs agences que tu trouveras à ton hébergement ou à l’office du tourisme. Pour finir, on ne peut pas appeler ça une activité, mais tu ne peux quand même pas repartir de là sans un tampon en forme de Moaï qu’il faudra gentiment demander au guichet de la poste derrière le stade municipal.
Te voilà paré pour ne rien rater de cette Île magique !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :