COROMANDEL

Impensable de manquer ce petit coin du pays tant sa réputation le précède. Situé sur une péninsule à l’Est de Auckland et au Nord de Rotorua, le Coromandel est un endroit sauvage et paisible où l’on a aimé passer quelques jours. Bien sûr, il y a les immanquables comme Cathedrale Cove ou Hot Water Beach mais il y a aussi des petits paradis cachés que nous ne sommes pas peu fières d’avoir découvert !

 

Whangamata

En repartant d’Hobbiton, nous filons vers le Coromandel dans l’idée d’aller directement à Cathedrale Cove, mais la route étant longue et la journée touchant presque à sa fin, nous faisons le choix de nous poser le temps d’une nuit à Whangamata. Et quelle superbe idée ! Certainement un de nos endroits préférés dans l’Île du Nord. Cette petite ville dispose d’une côte bordée de plages et de petits îlots le tout dans une baie que les surfeurs ont transformé en terrain de jeux.
L’arrivée un peu tardive nous empêche d’avoir une place sur le seul freecamp donnant sur la plage, mais à ce stade du voyage nous devenons experts en camping et décidons de garer le van sur la plage n°9, tout près de l’école de surf justement, où nous trouvons eau, toilettes et une vue parfaite sur la baie.

C’est en feuilletant les dépliants publicitaires récupérés dans les i-Site – pour une fois qu’ils servent ceux-là – que nous découvrons qu’une des îles présente dans la baie est percée en son centre, son nom : Donut Island – décidément ils sont très inspirés pour les noms ces Néo-Zélandais. En vérifiant sur Maps.me, on se rend compte qu’il y a une “entrée secrète” à l’arrière de l’île permettant aux navigateurs d’accéder en son cœur. Par navigation j’entends kayak, jetski et paddle. L’accès à la nage sera certainement réservée aux experts.
C’est donc dans l’objectif de découvrir Donut Island que nous partons le lendemain matin en centre ville à la recherche d’un loueur de kayak, proposant éventuellement des excursions. En deux temps trois mouvements, le kayak est loué pour la modique somme de 20 $NZ les deux heures et livré directement sur la plage. On en profite pour faire un petit tour dans la ville qui se compose essentiellement d’une rue principale plutôt animée et à l’ambiance surf. On y retrouve un petit côté Hossegor et on adore !
Quelques coups de pagaie plus tard, sur notre magnifique kayak bi-places, nous trouvons l’entrée de l’île et traversons un tunnel naturel qui nous mène tout droit au coeur de Donut Island.
Wouah ! On se sent comme des explorateurs qui viennent de découvrir une nouvelle terre. On est tout excité, il n’y a personne, on peut prendre le temps d’apprécier l’île et de nous promener sur la minuscule plage intérieure. Attention, l’île est sacrée pour les Maoris, par conséquent il est interdit de se balader plus en profondeur. Seul l’accès à la plage est autorisé. On s’en contente et on est quand même ravis d’être là, dans cet endroit complètement unique.

Après une petite demi-heure, nous voilà repartis en kayak direction une seconde île – celle-ci est plutôt classique – mais on apprécie la plage et on en profite pour faire un petit plouf et admirer la vue sur la baie.

 

Hot Water Beach

Ne me demandes pas pourquoi j’accorde un chapitre aux Hot Water Beach alors que nous n’y sommes même pas allés, je ne sais pas. Simplement pour te dire que nous n’y sommes pas allés et aussi pour te dire pourquoi afin que tu puisses te faire une opinion de l’intérêt ou non de t’y rendre.
D’abord, une petite explication s’impose, qu’est ce que Hot Water Beach ? Et bien figures-toi que sous la plage est présente une source géothermique. Malheureusement la source ne va pas jusqu’à la mer et ne chauffe pas l’eau de l’Océan ça serait trop simple ! Non ici, il faut creuser son trou pour voir “jaillir” l’eau du sable. L’idée est donc de trouver la source d’eau chaude, de creuser un bassin avec cette eau puis de creuser ailleurs pour trouver de l’eau fraîche, l’amener à ton bassin et ainsi te faire une “piscine” à la température idéale, le tout en étant sur une immense plage.
Ça c’était la théorie, dans la pratique, il faut creuser parfois jusqu’à 1m pour avoir de l’eau. De plus, l’eau ne jaillie pas vraiment, enfaîte tu en as assez pour te mouiller les fesses ou faire un bain de pieds. Et dernier point, comme il y a des marées, il faut y être au bon moment pour que la marée soit suffisamment basse et surtout être rapide car il y a du monde qui fait exactement la même chose que toi !
Bref tous ces petits paramètres ne nous ont pas tellement emballé pour aller creuser un trou, surtout après avoir goûté aux vraies sources chaudes de Taupo. Mais ceux qui ont vécu l’expérience et qui ont réussi à chopper une “piscine” libre, sans faire l’effort de creuser, en sont revenus ravis.

 

Cathedrale Cove

L’incontournable du Coromandel ! Alors oui c’est touristique, oui on a vu mille photos de cet endroit, oui c’est “juste” une plage mais Wouah que la nature est belle ! Pour visiter Cathedrale Cove dans les meilleurs conditions, il faut du soleil et se lever tôt. Ça tombe bien, ces derniers jours nous sommes gâtés par le temps – pas de pluie pendant 4 jours d’affiler c’est quand même notable. Du coup, on se lève aux aurores pour attaquer la petite randonnée vers 9h. En effet, les premiers bus, qui acheminent les touristes et notamment la population sino-japonaise, commencent leur journée à 10h. Cela nous laisse donc 1h pour faire la balade en bord de mer et profiter du cadre sans trop de monde.

La randonnée est magnifique, elle offre de belles perspectives sur les baies ainsi que sur la multitude d’îles. Le plus cool, c’est que pour une balade matinale elle n’est pas du tout difficile et peut largement se faire en tong ! Après seulement quarante minutes de marche, nous sommes rendus à Cathedrale Cove.
Trucs et astuces : Si tu es tenté par la petite balade en bord de mer, il faut te garer au bout de la rue principale sur le parking de la plage – tôt le matin. Lors de la randonnée, on te recommande de foncer directement à Cathedrale Cove et de faire les autres spots après pour éviter le monde dans la cavité.
L’endroit est vraiment dingue ! On avait vu pas mal de photos mais de voir cette voûte aux premières lueurs du soleil sans personne c’est quand même quelque chose d’unique. On prend notre temps pour la traverser, observer de part et d’autre la vue. La nature est vraiment parfaite. De l’autre côté de la cavité se trouve une magnifique plage avec des roches qui sont comme posées sur l’eau. Les matinaux en profite pour prendre un bain rafraîchissant.
La quiétude reste jusqu’à l’arrivée du premier bus, dans les environs de 10h20. C’est donc le moment pour nous de nous éclipser et d’aller observer les autres points de vue sur le parcours.

 

La route de la péninsule

Le Coromandel, ce n’est pas seulement une destination et des spots à voir absolument, c’est aussi une route sublime qui sillonne le long de l’océan et qui offre des panoramas uniques. Nous te recommandons même de prendre le temps et de passer une nuit sur la route avant de rejoindre ta prochaine destination, que ce soit Auckland ou Rotorua. En tout cas, de notre côté, nous avons fait une petite pause au freecamp Little Waikawu Reserve pour que Monsieur puisse enfin essayer sa canne à pêche et puis surtout pour apprécier un beau coucher de soleil au bord de l’eau.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :