MILFORD SOUND

En route pour le Milford

PANTAIA-NOUVELLE-ZELANDE-MILFORD-SOUND1
Il existe seulement une route pour se rendre au Milford. Celle-ci part de Te Anau, au Sud du Sound, et sillonne sur 120 km un paysage mêlant lacs, forêts et montagnes. Le DoC recommande d’ailleurs d’allouer un temps conséquent tant les arrêts sont fréquents pour observer la nature.
Et pour cause, cette route fait partie des plus belles du pays et nous avons pu l’apprécier comme il se doit sous un temps idéal. L’avantage de cette voie en cul de sac est que nous avons profité du chemin du retour pour s’octroyer quelques pauses sur les points de vues que nous avions manqué à l’aller.
En chemin, impensable de ne pas s’arrêter pour quelques randonnées que ce soit pour plusieurs jours – avec les Great Walks du Routeburn ou Milford Track– ou à la journée.
Compte tenu de la fenêtre météo que nous avions, nous avons pu faire deux petites randonnées à la journée que nous te recommandons fortement.

 

Lac Marian
Cette randonnée jusqu’au Lac Marian est un vrai coup de cœur, elle mêle forêt tropicale – rain forest – et paysages de montagne.
Le topo annonce un dénivelé de 500 m et un temps de marche de 3h aller-retour. L’idéal pour un pique nique près du lac ou pour une promenade digestive d’après midi.
La première partie de la randonnée peut faire penser à une autoroute à touriste car le sentier est très aménagé avec des passerelles qui guident les marcheurs le long d’une cascade – plutôt un rapide qu’une cascade d’ailleurs. Nous y avons même croisé une jeune fille en tong !
Mais lorsque l’on attaque réellement la randonnée, le chemin s’incline d’avantage et laisse place à une véritable sentier comme on les aime.
La montée est agréable et se fait entre les rochers et les racines, à l’ombre des arbres et des fougères arborescentes. Nous découvrons le Lac Marian après 1h de marche.
La vue est incroyable, plusieurs cascades sur les versants des montagnes viennent finir leurs courses dans le lac niché au milieu de ce cirque naturel. Il y a même quelques névés pour nous rappeler que jadis il y avait un glacier à cet endroit.
Le temps d’une pause goûter et de s’imprégner de l’ambiance paisible qui règne à cet endroit et nous attaquons le chemin dans le sens inverse.
Au final, cette randonnée nous aura durée 2h de marche aller-retour – le DoC est là encore plutôt pessimiste sur les temps indiqués.

 

Key Summit
Cette randonnée est conseillée par le DoC si l’on a seulement le temps pour une marche à la journée.
Le sentier est le départ d’une célèbre Great Walk : le Routeburn. Autant te dire qu’il est plus que bien aménagé. Le chemin est large et nous croisons pas mal de monde.
Le topo annonce un dénivelé de 500m et un temps de marche de 3h aller-retour.
Ça grimpe vite et de manière régulière et finalement en 45min nous sommes rendus au sommet.
Le point de vue est impressionnant sur toute la région du Fiorland qui nous entoure, Key Summit est idéalement située au cœur d’une gorge. C’est un magnifique point de vue par temps clair. On peut apprécier facilement l’immensité des montagnes avec cette nature à perte de vue qui nous encercle. On aperçoit même le Lac Marian qu’on à vu la veille.
Les reflets du paysage dans les petits lacs qu’on y trouve sur le plateau nous offrent de beau point de vue et subliment les photos.
La randonnée en elle même n’est pas aussi belle que celle du Lac Marian mais offre un panorama unique par temps dégagé.

Le Milford Sound

Situé au Nord de la région du Fiordland, connu principalement pour sa pluviométrie exceptionnelle – plus de 300 jours par an. Le Milford a été formé suite au recul des glaciers et à la montée des océans il y a de ça plus de 10 000 ans.
Le Fjord s’enfonce de 16 km dans les terres depuis la Mer Tasman, il a une profondeur moyenne de 330 m et une profondeur maximale supérieure à 400 m. Son point le plus large fait 2 km et son entrée fait 550 m.
Les montagnes qui l’entourent peuvent atteindre plus de 1200 m de dénivelé et le Mitre Peak, qui est le sommet le plus haut, culmine à 1692 m. Les pentes de ces montagnes sont couvertes d’un forêt primaire – rain forest. Le fjord est aussi peuplé de plusieurs espèces de cétacés comme des baleines et des dauphins ainsi que des otaries et de pingouins.
C’est encore le célèbre explorateur Jame Cook qui fût le premier européen à « découvrir » le Milford Sound. Après le passage de quelques chasseurs de phoques, un chercheur d’or s’y installa. Se fût le premier habitant de cette région reculée de la Nouvelle Zélande. C’est au cours d’une de ses expéditions minières qu’il découvrît la Cascade de Sutherland qui porte désormais son nom. C’est sur ce chemin menant aux chutes – prolongé par la suite – que bon nombre de voyageurs circulent durant le célèbre Milford Track.
Voilà, le décor est planté et avec un tel paysage on comprend facilement pourquoi la région du Fiordland est classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Le Milford Sound est une des destinations favorites des touristes avec ses plus de 550 000 visiteurs annuels. C’est par conséquent un des lieux le plus visité du pays. Alors oui, c’est touristique et il y a plein de monde mais c’est le prix à payer pour pouvoir observer ce lieu unique.
Fort heureusement, tout est prévu pour accueillir cette forte affluence de personne dans un lieu si reculé. Il est possible de visiter ce site de plusieurs manières.
Pour les plus sportifs et les moins frileux, ce sera l’excursion en kayak. Pour ceux qui souhaitent casser la tirelire, il existe des survols en avion lorsque le temps le permet. Mais le moyen le plus simple et le moins coûteux reste le bateau.
Il y a plusieurs compagnies qui se disputent l’attraction phare : Jucy, Go Orange, Mitre Peak, Real Journey ou encore Cruise Milford. Elles proposent toutes le même trajet. La seule chose qui peut varier est « l’éco cruise » qui passera plus de temps à observer les phoques, les dauphins ou les pingouins (selon la saison et la chance).
Qui dit concurrence dit petit prix pour nous ! Il est possible de booker à l’avance ton excursion sur Bookme ou bien de te rendre directement à l’agence de ton choix à Te Anau, à Queenstown ou directement au comptoir au Milford.
Nota : Il est possible de prendre un package depuis Te Anau ou Queenstown avec un pick up en bus.
Trucs et astuces : Nous te recommandons fortement de choisir une belle journée ensoleillée pour faire ton excursion – oui on sait, ça n’arrive pas souvent – et de choisir celle qui part le matin à la première heure. En effet, la première raison est que tu trouves plus facilement de quoi stationner ton bolide, et la seconde – qui n’est pas des moindres – pas de tourisme sino-coréen. Malheureusement, les journées ensoleillées sont très largement minoritaires par rapport à la journée que nous avons pu passer. Mais l’ambiance et le charme du Fjord opèrent assurément par temps brumeux.
De notre côté, nous avons réservé avec Jucy qui proposait les tarifs les plus attractifs pour l’excursion à 9h du matin – 40 $NZ par personne pour 2h de croisière.
Les bateaux qui assurent la croisière sont de petit ferry d’une quarantaine de mètres pouvant accueillir une centaine de personnes. Les passagers sont répartis sur plusieurs ponts dont un skydeck te permettant de prendre d’avantage conscience de la dimension des falaises qui t’entourent.
Trucs et astuces : Bien évidemment la meilleure place est celle tout devant sur le pont supérieur mais nous te recommandons fortement de rester sur le côté bâbord – à gauche pour les marins d’eau douce – du navire. En effet, la croisière étant un aller-retour dans le Fjord, si tu regardes des deux côtés pendant l’aller, le retour risque de te sembler long. Il vaut mieux observer chaque côté l’un après l’autre.
Le paysage du Fjord est tout simplement unique. C’est comme découvrir une nouvelle Terre, des cascades vertigineuses tombent directement dans la mer, la nature est à l’état pure. Nous revenons instantanément dans une époque préhistorique vierge de toute civilisation. Aucune trace de l’Homme, comme si cette nature nous était hostile. Encore aujourd’hui, personne ne vit dans le fond de cette gorge littéralement coupée du monde en hiver avec un froid glacial..
Cela fait un bien fou de voir dans le passer à travers ce décors préservé et intact.
C’est assurément un de nos plus gros coup de cœur depuis le début de notre voyage et ce lieu est définitivement un incontournable de la Nouvelle Zélande.
Certains disent que c’est la huitième Merveille Naturelle du Monde et franchement, on a du mal à dire le contraire.

3 Comments

Add yours →

  1. Je viens de parcourir votre périple en Nouvelle-Zélande. Nous nous sommes peut-être croisés, j’y étais du 5 au 23 février. Que de beaux paysages ! Profitez bien de ce beau pays, et de votre voyage autour du Monde. Votre site est très bien fait, bravo.

    J'aime

  2. Salut, un petit mot tout simplement pour te dire que ton blog est génial ! Les photos sont justes sublimes à chaque fois ! Chacun de tes articles sont riches en informations et on ne s’ennuie pas en les lisants. J’ai été contente de découvrir ton blog.
    Jo,
    A bientôt https://joetsoncarnet.fr

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :