LAKE TEKAPO

Nous quittons la côte pour nous enfoncer dans les terres de l’île du Sud. Avec ses 200km de large, il est très facile et rapide de rejoindre notre nouvelle étape : le lac Tekapo.
Après quelques lignes droites à perte de vue bordées de champs et de collines agricoles, où nous retrouvons une nouvelle fois les fameux moutons de Nouvelle Zélande, c’est au détour d’un virage que nous sommes surpris par l’étendue d’eau au bleu presque indescriptible qui s’affiche devant nos yeux.
Sa couleur est due aux fines particules de poussières emprisonnées dans les glaciers qui ont formés cette étendue d’eau. On a l’impression que les rayons du soleil ne parviennent pas à pénétrer la surface et celui-ci ne renvoie que la couleur bleu turquoise « Mister Freeze ».
Tekapo est un lieu où il est possible de faire quelques randonnées sur les rives du lac et de prendre un peu de hauteur pour apprécier l’immensité de ces plaines environnantes. Nous avons profité de ces beaux jours pour marcher et monter au Mont John sur lequel se trouve un observatoire.
La vue à 360° sur la région est simplement magnifique. On aperçoit au loin le massif regroupant les plus hauts sommets du pays dont le fameux Mont Cook qui culmine à 3724 m.
Avec la chaleur et le soleil de plomb, impossible de ne pas envisager une baignade dans le lac. En même temps, comment résister à une eau d’une telle couleur ?!
Bon tu t’imagines bien que l’eau provenant d’un glacier est quand même très froide surtout pour deux sudistes comme nous – on aurait du s’en douter quand on a vu les locaux en combi…
Mais le manque de douche, la chaleur et la tentation de cette eau limpide nous feront passer le pas. Difficile d’y entrer, ça pique mais on n’y reviendra pas alors on se fait un peu de mal et ça en vaut la peine.
La région est surtout réputée pour son ciel propice à l’observation des étoiles. C’est pourquoi on a trouvé un observatoire au sommet du Mont John. Des soirées d’observation et d’explication des éléments qui se trouvent dans le ciel sont proposées par l’observatoire.
On t’avoue que les prix pratiqués nous ont légèrement refroidis. Du coup, nous avons opté pour la solution repas à la belle étoile au campement et observation des astres avec petit feu de bois pour nous chauffer les pieds.
On te confirme que la quantité d’étoiles nous a bluffée. Même avec une énorme lune qui nous éclaire comme un phare, nous parvenons parfaitement à distinguer la voie lactée.
Point culture :  Le ciel nocturne de Tekapo est déclaré par l’UNESCO comme « réserve mondiale pour l’observation des étoiles ». Un must à ne pas manquer pour les amoureux des ciels purs et constellés d’étoiles.
Tekapo offre également cette petite église, niché au bord du lac. Construite en pierre et avec une vue imprenable sur le massif des Alpes du Sud. C’est un des rares édifices de plus de 80 ans sur le sol Néo-Zélandais.
Cette église ne paie pas de mine mais son emplacement lui confère une attractivité inversement proportionnelle à sa taille. Elle est toute mignonne, on pourrait y entrer qu’à une vingtaine de personnes bien serrées. Et pourtant des bus entiers de touristes s’y arrêtent chaque jours que dieu fait – t’as compris la référence ? Nous sommes tout de même vite conquis par ce « monument » avec le lac en arrière plan.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :