MONDULKIRI

Venir dans ce coin du Monde sans voir les fameux éléphants d’Asie, c’était tout bonnement impensable pour nous !
Nous avions raté l’opportunité de visiter un sanctuaire en Thaïlande, en pensant qu’au Laos « pays des millions d’éléphants » nous allions trouver notre bonheur. C’était encore raté puisque dans ce pays, aucun sanctuaire accessible à la bourse d’un backpacker, simplement des camps où il est possible de faire des treks avec – nous sommes totalement contre !
Nous perdions un peu espoir quand dans le bus nous menant à Phnom Penh, nous rencontrons deux couples de Français qui se rendaient à Mondulkiri à la rencontre des pachydermes.
Après avoir glané quelques informations, nous trouvons deux sanctuaires qui proposent tous deux plus ou moins la même formule mais à des prix différents.

Elephants Valleys Project

Mondulkiri Project

10 éléphants

5 éléphants

1 journée avec les éléphants : 85 $ par personne

1 journée avec les éléphants : 50 $ par personne

2 jours – 1 nuits : 125 $ en dorm et 145 $ en bungalow privé – par personne

  • une journée avec les éléphants
  • une matinée de volontariat
  • une après midi avec les éléphants

2 jours – 1 nuits : 80 $ par personne – nuit en hamac

  • une journée avec les éléphants
  • une journée trek pédestre dans la jungle sans éléphants – avec un guide

3 jours – 2 nuits : 235 $ en dorm et 265 $ en bungalow privé – par personne

  • une journée avec les éléphants
  • 2 demi journées de volontariat
  • 2 demi journées avec les éléphants

Non proposé

1 semaine : volontariat

Non proposé

Compte tenu des prestations quasi-similaire des deux organismes pour une excursion à la journée, nous avons choisi Mondulkiri Project pour des raisons évidentes de prix. Et nous n’avons pas été déçus !
Mr TREE nous accueille dans sa guesthouse à Saen Monourom, qui compte 16 bungalows individuels avec terrasse privative et eau chaude – s’il vous plait ! C’est un endroit paisible où il est agréable de séjourner avant ou après l’excursion avec les pachydermes.

 

Les  Éléphants

Le matin rendez-vous à 7h30 au Tree Lodge – guesthouse de Mr TREE – puis direction le sanctuaire à une dizaine de minutes en pick-up.
Un petit briefing sur le pourquoi de l’existence du projet et sur le déroulement de la journée et hop c’est parti pour voir les éléphants. Après tout on est là pour ça et tu sens que tout le monde trépigne un peu.

Nous partons avec chacun un régime de banane direction la jungle. Après une courte marche, le guide nous arrête dans un lieu légèrement clairsemée et lance un cri à destination des éléphants. A peine deux minutes suffisent avant que l’on ne voit débarquer, déterminés, deux éléphants : Sophie et Happy, respectivement 57 et 35 ans.
Mr TREE nous explique que chaque éléphant présent sur le site a un passé plus ou moins douloureux.
Pour Sophie, c’était un travail dans une exploitation forestière et à force de maltraitance elle a désormais un trou dans son oreille gauche.
Après une petite heure avec ces deux dames, nous partons dans un autre coin de la jungle rejoindre les autres éléphants du sanctuaire. En effet, certains pachydermes ne se supportent pas et vivent donc à l’opposé les uns des autres.
En chemin nous rencontrons Lucky, un éléphant de 70 ans qui a été très maltraité et qui n’aime pas tellement la présence des étrangers. Elle travaillait pour des exploitations forestières et transportait des choses lourdes. Elle a eu sa queue mutilée par ses anciens propriétaires.
Lucky est un éléphant solitaire qui ne s’entend pas bien avec ses congénères. Alors quand elle a entendu Comvine et Princess arriver, elle est vite partie dans la direction opposée.
Les deux pachydermes nous ont littéralement foncé dessus attirés par l’odeur de la banane.

Princess porte bien son nom puisqu’il faut lui donner à manger dans la bouche directement, Mademoiselle ne se donne pas la peine d’utiliser sa trompe ! Avant de venir au sanctuaire, son travaille était de porter des touristes dans des palanquins. Résultat, elle a le dos cassé…
Comvine est la plus jeune du haut de ses 32 ans. Dans sa vie précédente, elle aussi portait des touristes sur son dos. Elles doivent bien se comprendre avec Princess c’est pourquoi elles sont toujours ensemble.
C’est vraiment génial de pouvoir entrer en contact avec ces animaux énormes et à la fois tellement délicats. En effet, lorsqu’ils veulent une banane ils la cherchent avec leur trompe mais font toujours en sorte de ne pas nous toucher. On sent qu’ils sont conscients de leur force mais qu’ils agissent avec nous comme on agirait avec une coccinelle : tout en douceur.

Comvine et Princess nous ont même fait l’honneur d’assister à leur bain. Un peu particulier certes, mais très amusant à regarder ! Les éléphants d’enduisent littéralement de boue de la tête au pied – oui oui même pour un éléphant c’est possible. Une fois leur corps entièrement recouvert, ils vont dans l’eau pour se rincer en s’immergeant totalement.
Nota : Comme tu as du t’en apercevoir en lisant ces lignes, je ne parle ici que de femelles éléphants. En effet, le sanctuaire possède un mal nommé Mike mais ce dernier est plutôt agressif et aucun risque n’est pris de le mettre en contact avec les visiteurs. Il ne tolère que sa chérie : Comvine. D’ailleurs Mr TREE espère qu’ils vont finir par faire des bébés !
Faire faire des petits aux éléphants coûte très cher à leur propriétaire, car selon leur croyance, ils doivent faire des offrandes ou des fêtes très onéreuse pour s’assurer que l’éléphant tombera enceinte. Une fois qu’elle l’est, tu n’es pas sans savoir que la gestation dure entre 18 et 22 mois, c’est donc un manque à gagner car pendant ce temps là, l’éléphant ne travaille pas. De plus, lorsque l’éléphanteau est né, la maman reste avec lui de 36 à 48 mois pour l’allaitement, encore une période où le propriété ne peut pas exploiter pleinement son animal.
Ceci a pour conséquence un faible taux de naissance – il est quasi nul depuis 30 ans au Cambodge – et entraîne la réduction importante du nombre de pachydermes, d’autant plus que les éléphants sauvages se font de plus en plus rares et sont même en voie d’extinction.
Point culture : Connais-tu la différence entre un éléphant d’Asie et un éléphant d’Afrique ? Aller je te dis tout !

 

Éléphant d’Asie

Éléphant d’Afrique

Couleur plutôt brune

Couleur grise

Plus petit que son cousin l’Africain

Le plus grand animal terrestre au Monde

Petites oreilles

Grandes oreilles

Deux bosses sur la tête

Une bosse sur la tête

Dos rond

Dos creux

Les femelles n’ont pas de défenses

Les deux sexes ont des défenses
Trompe en forme de « pince »

Trompe avec deux petites bosses sur le dessous

Après le repas, nous nous dirigeons cette fois – toujours avec notre régime de banane – vers la rivière dans l’espoir de pouvoir laver les éléphants.

On nous explique que cette activité est proposée aux touristes car ils ne sont pas mesure de retenir un éléphant contre grès. Ce qui n’est pas faux ! Ainsi s’ils en ont envie, les éléphants viennent d’eux même dans l’eau – pour manger des bananes bien sûr, rien n’est gratuit pas même pour un éléphant – et les personnes qui le souhaite peuvent les laver en leur projetant de l’eau dessus et en les frottant avec un balais brosse.
Nous n’avons pas été trop emballés à l’idée d’aller à l’eau, alors nous sommes restés sur le bord à observer les mammifères.
Une fois qu’ils en avaient fini avec les baigneurs, ils sont naturellement venus vers nous réclamer une ou deux bananes – que nous n’avions pas.
Le groupe étant assez important – 19 personnes – il n’est pas évident d’avoir pleinement l’attention des animaux. Toutefois, une fois que plus personne n’avait de banane et que tout le monde est parti se sécher, nous sommes restés en compagnie de Princess. Moment magique car j’ai pu rester quasiment une minute à la caresser en la regardant droit dans les yeux sans qu’elle ne bouge.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :