LAC INLE

Nous découvrons le Lac Inle lors de notre dernier jour de trek depuis Kalaw. La marche s’arrête sur la rive Sud-Ouest du Lac. Après 62km de marche, c’est un bonheur de poser nos fesses sur les chaises en bois alignées au fond d’une barque traditionnelle. Le changement de décor est flagrant. Nous passons d’une campagne agricole à une étendue d’eau à perte de vue sur laquelle circule un nombre incalculable d’embarcation de petite taille.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voilà, après une heure de balade sur les flots, nous arrivons à notre hôtel situé à Nyaung Shwe où nous laisserons reposer nos pieds pour l’après-midi – ils en ont bien besoin !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce Lac et sa région sont assez touristiques (par rapport à ce qu’on a pu voir jusque là au Myanmar) mais nous ressentons immédiatement que c’est avant tout un lieu qui offre beaucoup à ses habitants. En effet absolument tout est tourné vers le Lac, les villages sont faits de maisons sur pilotis. Certaines ont les pieds directement dans l’eau. Un emplacement pour les embarcations est prévu sous les habitations. Les routes sont remplacées par des petits canaux bordés de plantes aquatiques.
Les locaux vivent principalement de la pêche et de l’agriculture, mais également de l’argenterie avec les ateliers de bijoutiers ainsi que l’artisanat de fabrication d’ombrelles. Tout cet ensemble créé une atmosphère singulière autour du Lac, que l’on ne retrouve pas ailleurs au Myanmar. Avec un peu d’imagination on pourrait l’assimiler à une « Venise » asiatique restée figée dans le temps.
Pour notre premier jour, nous avons profité des vélos qui étaient mis à disposition par l’hôtel pour faire un tour du Nord du Lac.
Le lendemain, ce sont nos amis rencontrés durant le trek que nous rejoignons pour une journée « excursion » en bateau.

 

Balade en vélo

Rien de mieux qu’une promenade d’une trentaine de kilomètres pour dégourdir nos jambes encore légèrement courbaturées par la randonné.
Après quelques renseignements glanés auprès de la gérante de l’hôtel et une carte en poche, nous choisissons de commencer par longer la rive Ouest. Une route ombragée au début et un peu passante laisse place tout d’abord à une belle côte puis à une route plus large, moins fréquentée mais en plein cagnard. Bref, nous descendons en direction du Sud jusqu’à Kaung Daing. Sur la route, une flopée de pagode biensûr et une source d’eau chaude – 38°C. Autant te dire qu’après la montée de cette fameuse côte et les 33°C à l’ombre, nous avons passé notre chemin.
Nota : Pour profiter de la source chaude, il faudra tout de même te délester de 10$ par personne. Un peu cher à notre goût !
C’est donc à Kaung Daing que nous avons décidé de traverser le Lac pour déjeuner du côté de la rive Est et revenir tout doucement à notre point de départ. Tu peux aussi continuer ta route plus au Sud pour rejoindre un autre village où il te sera également possible de traverser le Lac sans aucun problème.
Au faite, je t’ai dit que tout le monde avait un bateau ? Et bien même ceux qui n’en n’ont pas appellent quelqu’un qui en a un pour te faire traverser. Résultat il est super facile de trouver une embarcation et surtout de négocier les prix ! C’est vrai quoi on est des backpackers après tout !
Voilà une demi heure que nous avons embarqué nos fesses et nos vélos sur la barque et nous arrivons déjà de l’autre côté, à Maing Thauk très exactement. C’est à partir de là que nous entamons notre remontée vers le Nord quand tout à coup nous nous apercevons qu’une piscine naturelle est référencée sur Maps.Me. Nous partons donc à sa recherche en suivant une piste pour laquelle il aurait été nécessaire d’avoir des VTT, mais nos vélos de ville nous y amènent sans trop forcer. Nous découvrons alors, à l’ombre des arbres, une petite retenue d’eau provenant d’une source souterraine. Merci Maps.Me.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Il est temps maintenant de continuer notre route car notre estomac se fait entendre. Cette fois-ci c’est la carte que nous a donné l’hôtel qui nous guide jusqu’à un super restaurant perdu dans la campagne environnante du lac.
La fin de la journée se passe, avec nos copains bretons, autour d’une dégustation de vin – pas terrible mais la tentation était trop forte – dans un vignoble qui se situe non loin de Nyaung Shwe.
Encore une journée, chaude et sportive mais très agréable.
Nota : Ne t’attends pas à voir le Lac Inle depuis la route, le seul moment où tu pourras en profiter c’est durant la traversée.

 

Journée en bateau

Nota : Plusieurs agences sont à ta disposition pour faire un circuit en bateau autour du Lac Inle. Il te suffit de définir précisément les lieux que tu souhaites visiter puis de négocier le prix de ta journée bateau. N’hésites surtout pas à faire quelques agences afin de sélectionner celle qui te fera la meilleure offre. Le prix est fixe par embarcation, donc plus tu es dedans moins ça sera cher pour toi – élémentaire ! Attention les bateaux ne peuvent accueillir que 5 personnes.
Après plusieurs lecture du Routard, nous nous sommes mis d’accord sur les sites que nous souhaitions visiter. Voici donc notre petite sélection : Ywama, In Dein, les Jardins Flottants et Phaung-Daw U.

 

Phaung-Daw U

Pour commencer la journée, direction ce village tout au Sud du Lac. Alors pourquoi avons nous choisi d’inclure ce site dans notre tour ? Ce n’est pas pour les 5 bouddhas en surcharge pondérale de feuille d’or, au point qu’ils ont désormais la forme de boules dorées. Mais bien pour la présence du marché que nous nous y sommes rendus. On sent immédiatement que c’est un lieu où les échanges de toutes les richesses des alentours y sont regroupées. Des étales de fruits et légumes de saison, en veux-tu en voilà, d’autre où sont déposés des poissons séchés. Le tout vendu par des femmes d’ethnies diverses et variées. On en reconnaît certaines que l’on a pu croiser durant notre trek. Nous retrouvons le temps d’une escale l’authenticité que nous avons pu observer tout au long de notre séjour au Myanmar.
Nota : Pour assister à cette effervescence matinale, et uniquement matinale, il faudra te renseigner auprès de ton hôtel ou directement à l’agence qui te fera faire ton tour de bateau. Il possède tous un calendrier qui précise le nom du village où aura lieu ce marché. Il change d’emplacement tous les jours. Attention, il n’y en a pas les jours de pleine lune !

 

Ywama

C’est une partie du lac où sont concentrés quelques artisans travaillant le bois et la fleur de lotus pour réaliser de superbes ombrelles traditionnelles aux couleurs variées, ou encore des marionnettes en bois sculpté qui peuvent parfois faire peur, mais également des ateliers de fabrication de bijoux en argent.
Un grand classique de bijouterie de la région du lac est le poisson qui ondule. On en voit partout et c’est ici qu’il est fabriqué. Il peut onduler de bas en haut, c’est le poisson sauteur qui représente l’homme, ou de gauche à droite, c’est le nageur qui représente la femme.
Nous avons pu observer certains de ces artistes à l’œuvre ce qui nous permet de nous rendre compte du travail et de la patience nécessaire à la réalisation de chacun de ces articles.

 

In Dein

Petit village où se trouve un ensemble de stûpas collées les unes aux autres au sommet d’un colline. Pour y aller tu devras passer par un marché couvert plein de souvenirs en tout genre. Tu pourras aussi éviter cet endroit en le longeant par l’extérieur car cela n’a pas un grand intérêt. Les étales proposent plus ou moins toutes les mêmes articles. Le seul avantage selon nous est que le chemin est à l’ombre.
En haut, nous découvrons une forêt de stûpas en plus ou moins en bon état. Nous sommes plutôt séduits par ce qui est décrit comme le petit Bagan. C’est un avant goût de ce qui nous attend et nous apprécions particulièrement de voir la nature reprendre ses droits sur certains édifices.

Les Jardin Flottants

Pour finir la journée, nous nous dirigeons vers une partie du lac entièrement consacrée à la culture de divers légumes. La particularité de ces cultures réside dans le fait qu’elles se trouvent directement sur l’eau en suspension à la surface. Le batelier s’arrête quelques instants pour nous expliquer comment cela fonctionne. Des bandes de terre sont maintenues en place grâce à des bambous plantés au fond de l’eau. Ensuite les plantes poussent directement sur ces bandes flottantes. Chacune d’entre elles sont espacées d’un petit mètre formant un canal permettant de circuler afin de semer, entretenir et récolter les produits cultivés. Nous avons pu constater que ces « terres » sont fertiles car il est possible de faire pousser des tomates, des aubergines, des carottes, des choux, de l’ail et certainement bien d’autres végétaux. Cet environnement est très particulier et il est intéressant de pouvoir assister aux tâches accomplies par les maraîchers pour entretenir leur plantations dans cet environnement insolite.

Sur le lac

Entre chaque escale, tu n’auras aucun répit et il faudra que tu aies prévu de charger ta batterie d’appareil photo. Il y a plein de choses à voir sur les canaux qui desservent les maisons sur pilotis, de même que sur le lac avec ces dizaines de vrais pêcheurs équilibristes ainsi que les faux attendant le passage des touristes pour poser. C’est marrant à voir.
En un mot, une journée à voguer sur ce lac est juste IMMANQUABLE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :