TREK KALAW – LAC INLE

Après nos quelques jours de détente absolue à Ngapali, nous décidons de nous diriger vers Kalaw qui est une petite ville de « montagne » d’où partent de nombreux treks.
Cette région de campagne vallonnée, située à quelques kilomètres à l’ouest du lac Inle, est un lieu reposant, agréable en terme de température et très prisé par les birmans pour y passer leurs retraites.
La première chose à faire en arrivant à Kalaw, c’est la tournée des agences de trek pour comparer les prix, circuits et prestations en fonction de tes désirs et de ton budget. En effet, les principales différences que nous avons pu constater (mise à part le prix) sont le nombre de personnes par groupes et si les nuits se font chez l’habitant ou en monastère.
Au départ de cette ville, tu peux principalement réaliser des treks de 2 ou 3 jours pour rejoindre le lac Inle.
Mais si tu souhaites faire un autre trek ou rejoindre la grotte aux 8000 Bouddhas de Pindaya par exemple, ce n’est pas le choix qui manque.
Nous avons décidé de réaliser le trek « type » en rejoignant Inle en 3 jours de marche car il s’agit de notre prochaine étape.

 

Jour 1

Rendez-vous à l’aube avec le ventre bien rempli et surtout très motivés à marcher un peu après ces 36 heure de trajet et d’attente entre Ngapali et Kalaw. Il est temps de réveiller nos muscles pour cette aventure.
Arrivés à l’agence que nous avons sélectionnée, nous avons le plaisir d’apprendre que nous serons seulement quatre personnes et le guide durant les trois prochains jours.
Bon au départ, nous ne savions pas encore si c’était une bonne surprise, mais il s’est avéré que les deux bretons avec qui nous avons partagé ce moment ont le même humour pourri que nous… Enfin tout ça pour dire que c’était une très belle rencontre et qu’il nous tarde de les recroiser sur une prochaine destination !
Nous avons également fait la connaissance de notre guide Momo, toute mignonne et rigolote du haut de ses 18 ans.
Aller c’est parti pour cette première journée de randonnée. On ne peut pas vraiment appeler ça un trek car la difficulté n’y est pas. Le dénivelé est quasi nul sur les trois jours. En revanche il faut pouvoir marcher entre 18 et 25 km par jour. Ce trek – on va continuer à l’appeler comme ça – est accessible à toutes et tous à condition d’être équipé de bonnes chaussures de marche.
Après une petite heure de marche, nous commençons à être plongés dans le décor de campagne montagneuse agricole que la région offre à nos yeux. Nous découvrons des plantations de thé, que l’on retrouve à toutes les tables birmanes sous forme d’infusion ou de salade.
Pour notre premier repas durant ce trek, nous avons eu droit à une magnifique vue sur les coteaux parsemés de milliers de théiés.
Puis dans l’après-midi le thé sera remplacé par des rizières en terrasse prêtes à être récoltées. Nous pouvons observer le travail des champs tout au long du chemin qui serpente entre ceux-ci. Notre guide (qui parle très bien anglais) nous explique quels sont les différents types de riz et comment les reconnaître. Nous sommes devenus incollables sur le sujet !
Avant que la nuit ne tombe, nous arrivons au village dans lequel nous allons passer la nuit. Le temps de prendre une petite douche rapide à l’extérieur avec l’eau du puit et le repas, concocté par notre guide et notre hôte, nous attend dans la salle où nous allons dormir. Nous dînons avec Momo et profitons de ce moment pour échanger avec elle et poser les questions qui nous passent par la tête.
Après ce bon repas, ces rigolades et surtout notre journée de marche, nous nous endormons paisiblement sur de fins matelas posés à même le sol.
Topo Jour 1 : 23 km en 6h

 

Jour 2

Après une nuit assez fraîche, le réveil aux aurores est difficile mais l’énorme petit déjeuner qui nous attend nous redonne immédiatement les forces nécessaires pour attaquer cette deuxième journée.
Cette journée est quasi-identique à la précédente. On découvre cette fois-ci les plantations de piment ou encore du sésame avec ces superbes champs de fleurs jaune vif.
En fin d’après-midi nous croisons les fermiers ramenant leurs buffles au bercail pour les nettoyer après une rude journée de travail. On a pu voir aussi au coin d’une bambouseraie, quelques hommes travaillant cette plante en taillant de fines bandes qui permettront de réaliser des paniers extrêmement léger et très résistant.
Nota : Les artisans coupent un bambou par jour et peuvent faire jusqu’à quatre paniers avec.
Nous arrivons à notre second hébergement, situé dans un village légèrement plus grand que le précédent. La maison où nous passons la nuit dispose d’un confort similaire à notre premier logement.
La fatigue se fait ressentir et les ampoules se multiplient petit à petit sous nos pieds. Mais heureusement nous nous sommes ravitaillés en rhum du Myanmar pour finir la journée. Ça fait passer la douleur et ça aide à dormir sur les matelas fins.
Topo Jour 2 : 26 km en 7h

 

Jour 3

On a percé toutes nos ampoules pour tenir ce dernier jour et nous voilà repartis. Cette dernière étape est moins importante que les autres car nous sommes censés arriver à 13h à l’embarcadère.
Dernière ascension avant l’arrivée à une guérite où nous devons acheter nos pass pour le lac Inle.
Pour info : 13500 Kyats par personne pour cinq jours.
Puis, la longue descente jusqu’au lac. A l’arrivée, un dernier repas vient récompenser nos efforts. Enfin pour finir, nous rejoignons la ville de Nyaung Shwe en traversant le lac sur toute sa longueur sur une barque traditionnelle de cette région du Myanmar. C’est le moment où tu te détends, après ces 60 km de marche, pendant que ce paysage encore inconnu défile devant toi.
Topo Jour 3 : 16km en 4,5h – 1h de traversée

 

Pour conclure, nous nous attendions à être un peu plus proche de nos hôtes durant les repas mais il semble que l’authenticité et le contact humain ne soient plus au rendez-vous de ces treks.
On comprend un peu mieux pourquoi lorsque l’on remarque que les villageois accueillent un bon nombre de trekeurs chaque jour et ce tout au long de la saison. Si tu recherches l’échange culturel avec les ethnies birmanes, il faudra certainement te renseigner pour un trek dans la région de Hispaw (au Nord de Mandalay) ou à l’extrême sud du lac Inle.
Enfin, à choisir entre 2 ou 3 jours de trek, nous conseillons vivement celui de 3 jours car les plus beaux paysages nous ont été offerts lors du premier jour de marche. Cette étape n’est pas comprise dans le trek de 2 jours.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :