JODHPUR

La ville bleue porte bien son nom.
Nous commençons à nous rapprocher du désert du Thar et cela se ressent dans le climat. Un air chaud et sec nous accueille à la sortie de notre bus climatisé. Nous logeons au cœur de la vieille ville dans une guesthouse avec une sublime vue sur le Fort de Merangarh. Il s’agit du principal lieu de visite touristique de Jodhpur. Nous en avons également profité, aux heures les plus fraîches, pour errer dans les ruelles de la vieille ville où il règne une atmosphère très singulière.

 

Fort de Merangarh

Ce fort imprenable sculpté à même la roche, surplombe et domine par sa taille toute la ville. Entouré de plusieurs rangées de remparts, ouvertes seulement par quelques portes stratégiquement positionnées dans les angles, empêchant quiconque d’y pénétrer (même les éléphants). On ressent la puissance et la sécurité qui devait régner entre ces murs. Le contraste du fort en grès rouge au dessus d’une ville blanche et bleue, accentue cet effet de puissance.
Nota : Pour une fois, la visite se fait avec un audio-guide, compris dans le prix de l’entrée. C’est un vrai plus, qui permet d’apporter quelques précisions sur l’histoire de cet édifice et sur la culture Rajasthanie.
Depuis l’entrée, on peut observer une sublime vue de la ville au couché du soleil. Bon pas de chance pour nous cette fois-ci. Nous sommes tombés sur un chauffeur de rickshaw qui ne savait comment y aller, ou bien nous nous sommes mal exprimés, et sommes arrivés à la nuit tombée.

 

Vieille ville

Dédale de petites ruelles bleutées, c’est un délice d’arpenter cette vieille ville. Les rues étant trop étroites, les rickshaws n’ont pas la possibilité de circuler … et quel plaisir pour les oreilles ! Aucun klaxonne.
Lorsque tu te balades dans la vieille ville, il n’est pas rare de tomber sur des portes de maison entre-ouvertes et d’être témoin de scène de la vie quotidienne.
Les hommes sont assis sur des murets et discutent, à l’ombre des bâtiments. Des odeurs parfois pestilentielles se dégagent des caniveaux.
On t’avait bien dit que l’atmosphère est singulière.
L’architecture des maisons témoignent d’un passé riche, les façades sont joliment ciselées.
La couleur bleutée de la ville est à l’origine, la couleur des maisons des brahmanes, qui étaient nombreux à l’époque, mais à également pour vertu de repousser les insectes notamment les moustiques.
Point culture : Les brahmanes appartenaient à la caste la plus élevée en Inde qui était celle des intellectuels et des religieux.
Un passage incontournable à la Clock Tower, place en effervescence permanente, du fait de la présence d’un marché où se négocient sari, turbans, bijoux en tout genre et surtout les accessoires indispensables pour célébrer Diwali.
Ah oui ! On ne t’en as pas encore parlé mais le 19 Octobre c’est Diwali en Inde. C’est leur nouvel an !
Ici Diwali se fête en lumière, toutes les rues sont éclairées, les indiens mettent des bougies à leurs fenêtres pour faire entrer « La bonne fortune » dans leur maison. Des feux d’artifices sont tirés régulièrement avant la date officielle, ainsi que des pétards.
On sent que la ferveur monte petit à petit et on hâte de fêter notre premier Diwali à Delhi.

2 Comments

Add yours →

  1. Salut les Pantaïa !! Bravo pour ce beau début de voyage et merci pour vos partages : vous êtes prolifique dans les articles !
    Et je suis bien content que l’Inde semble vous plaire !
    Bonne continuation et … Happy Diwali !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :