JAIPUR

Capitale du Rajasthan, Jaipur ne compte pas moins de 3,7 millions d’âmes (hors vaches sacrées bien sûr). Digne d’une capitale, c’est une ville dense qui n’a rien à envier à DELHI niveau bruit, chaleur et promiscuité.
L’attraction principale de Jaipur est la Pink City comprenez « Ville Rose » comme Toulouse d’après les indiens… Je pense que la ressemblance s’arrête juste au surnom des deux villes – on n’a pas fait le lien de suite d’ailleurs.
La Pink City est un dédale de ruelles commerçantes où tu trouveras bon nombre de bijoutiers, vendeurs de tissus et cordonniers.
Trucs et astuces : Si tu souhaites acheter des bijoux, soit vigilent et n’achètes que dans des boutiques qui bénéficient de certificats. Le prix du bijou sera affiché ou sera déterminé par son poids. Sauf si tu es un expert, difficile de déterminer si les pierres sont vraies ou fausses… Il faut espérer tomber sur un vendeur honnête.
Au cœur de la vieille ville se trouve les principaux monuments à visiter : Hawa Mahal – Palais des vents, City Palace – Le palais du Maharaja, Jantar Mantar – Musée de l’observation astronomique.

 

Hawa Mahal

Ce palais, destiné aux femmes du Maharaja, a été conçu pour que les femmes voient ce qu’il se passe en dehors mais jamais pour que l’on puisse voir ce qui se passe à l’intérieur. Ainsi, le Maharaja gardait précieusement son harem pour lui.
Cette prouesse est possible grâce à une façade ajourée par des milliers de petits offices, sorte de nids d’abeille sculptés, inclinés vers le bas. De petites fenêtres sont placées de manière a pouvoir observer l’extérieur tout étant assis sur le sol. Ces ouvertures sont équipées de volets garantissant une parfaite confidentialité du lieu.
Hawa Mahal ne compte pas moins de 953 fenêtres sur l’ensemble du palais, d’après les guides et wikipédia. Impossible de vérifier mais nous avons compté environ 170 sur la façade.
La façade du palais est l’emblème de la ville, impossible de visiter Jaipur sans passer devant ou d’aller boire un chai sur un rooftop de l’autre côté de la rue.

 

City Palace

Demeure des Maharajas, le City Palace, a subi des modifications à travers les siècles mélangeant architecture Moghol et Rajasthanie.
La visite « simple » consiste en la découverte de cours et de quelques bâtiments. Deux musées ont été aménagés permettant de montrer aux visiteurs les tenues traditionnelles ainsi qu’une salle d’audiences publiques.
Une visite « guidée » – plus onéreuse – permet de pénétrer dans le palais privé où vivent encore aujourd’hui les descendants de la famille royale.
Nota : Si le budget te fait défaut, inutile de visiter le palais qui n’est pas d’un grand intérêt.

Jantar Mantar

Observatoire collectionnant des sculptures étranges. Ce site classé au patrimoine Mondiale de l’Unesco a été bâti par un Maharaja aimant l’astronomie plus que la guerre et l’urbanisme.
La visite vaut peut être la peine de prendre un audioguide, chose que nous n’avons pas fait. Certainement une erreur puisque l’endroit ne nous a pas emballé plus que ça. En effet, il nous a manqué des explications sur le fonctionnement des instruments.
Trucs et astuces : Il existe un « Composite ticket » qui te permet de visiter Amer Fort, Jantar Mantar, Nahar Garh Fort et Hawa Mahal pour 1000 INR, valable 2 jours.
Aux alentours de Jaipur, se trouvent bien d’autres monuments qui méritent qu’on s’y arrête.
De notre côté, nous avons visité Amer Fort et Monkey Temple dans la journée.

 

Amer Fort

A seulement 10km de la Pink City et une petite demi heure de rickshaw, se trouve une imposante forteresse qui fut l’ancienne capitale des Maharajas de Jaipur. Entourée de hauts remparts sillonnant le long des crêtes. Là, y vivaient les femmes des souverains, d’où elles avaient le privilège de pouvoir apprécier la superbe vue sur les jardins en contrebas et sur la vallée. Riche en décorations de marbre et grès rouge et toujours dans un thèmes emprunté à la Perse par les Moghol, on se perd facilement dans le labyrinthe de salles, chambres et cours dont disposent ce fort.
Durant la visite on peut notamment déambuler dans une galerie ornée d’une multitude de miroirs incrustés sur les mur et les plafonds.
Il est d’accéder à la forteresse à pieds, en jeep, ou à dos d’éléphant. Nous avons préféré monter à pieds pour épargner ces pauvres éléphants surexploités mais nous sommes arrivés essoufflés et tout pégeux.
A la sortie de la visite, l’assaut des chauffeurs de rickshaws fera plier le plus patient des routards. Nous en avons profité pour négocier, sur la route du retour, un arrêt au Monkey Temple et une pause photo devant le Jal Mahal – Ancien palais en rénovation posé sur les eaux du lac Man Sagar.

 

Monkey Temple

Impossible de passer à côté de la visite du Monkey Temple. C’est un temple perdu dans une vallée, où tu accèdes à pied : calme et sérénité assurés.
Le rickshaw te dépose en bas de la petite colline et attend 1h sur place le temps que tu fasses la visite.
Un chemin te guide jusqu’au temple du Soleil. De là, tu as un panorama fabuleux sur la ville. Le moine, à l’entrée, se fera un plaisir de te faire un « bindi », point jaune orangé placé entre les deux yeux.
Anecdote : Ne voyant aucun singe dans les parages, je demande au moine où se trouve le Monkey Temple. C’est alors qu’il m’emmène dans une petite pièce où se trouve une genre de stèle et il me dit « c’est ça Monkey Temple »… J’étais un peu déçue, on m’avait vendu des singes et on en avait à peine vus lors de notre ascension.
Sans perdre espoir, nous avons continué le chemin et là, en contrebas, nous avons aperçu des touristes et des bâtiments qui ressemblaient à un temple.
En arrivant en bas, nous ne sommes pas déçus ! Il y a un petit bassin où les singes sont entrain de se baigner, de sauter dans l’eau, de se faire les poux, de se prélasser, … bref nous y sommes !
On descend encore quelques marches, et là s’offre devant nous la vue des deux temples et de deux bassins dont l’eau est sacrée. Les hindous viennent se baigner dans le plus petit d’entre eux pour se purifier.
Là encore, il y a un nombre considérable de singes. L’endroit porte bien son nom… On aime l’ambiance paisible et l’observation des singes qui vivent ici comme en colonie de vacances.
N’ayant pas trouvé l’endroit du premier coup, nous n’avons pas eu suffisamment de temps pour visiter les temples. Il faut tout de même compter une demi-heure aller-retour à pied.
Nota : Si tu as oublié ton sachet de cacahuètes, pas de panique des échoppes en vendent en bas de la colline.

One Comment

Add yours →

  1. Vivement qu’Isa retrouve ses esprits et sa tablette pour qu’elle puisse par vous visiter l’Inde du nord.
    Les photos et les textes sont supers et surtout, les lieux semblent tranquilles même si c’est je pense un travail de cadrage (limite pro)..!!
    Je vous embrasse et vous remercie encore de nous faire voyager..

    Tonton Francis

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :