Les Bergeronnes

Nous voilà partis en direction des Bergeronnes, à environ 20 minutes au nord de Tadoussac.
Nous avons coupé le trajet en deux (Québec – Les Bergeronnes) et avons fait une halte dans un camping de St Ferréol les Neiges. Charmant camping (vide), où nous avons pu dormir au bord de la rivière et faire un feu pour se réchauffer. Je m’étonne encore que le nom de la commune ne nous ai pas alerté sur le fait qu’il allait faire froid… et il a fait très froid. Sur une échelle de trois ❄️ nous étions à ❄️❄️❄️.
campement-st-fereoles
Après cette nuit courte mais mémorable, nous reprenons la route vers les Bergeronnes.
Pour s’y rendre, rien de plus simple, toujours tout droit en direction de Tadoussac puis prendre le ferry afin de traverser (la route s’arrête à l’embouchure du Saguenay et il n’y a pas d’autre route, tu peux pas te tromper!). Là, il te faudra patienter 10 minutes une fois embarqué pour reprendre le volant. Attention en fonction de la saison, ou du jour de la semaine, le temps d’attente peut être vraiment être très long pour monter sur le ferry (à prévoir dans tes temps de trajet).
Sur cette route très vallonnée mais faite de longues lignes droites, on a le temps d’apprécier la beauté des camions que l’on croise ainsi que les magnifiques vues qui s’offrent à nous lorsque l’on surplombe une forêt rougeoyante ou quand le St Laurent apparaît au détour d’une colline.
vue-route-st-laurent
Arrivés aux Bergeronnes nous partons à la recherche du « paradis marin », camping conseillé par Maxime et le guide du Routard. Très belle surprise en arrivant. On comprend mieux pourquoi il est nommé ainsi lorsqu’on découvre notre emplacement. Attention, camping sans réservation, donc surbooké en plein été. On adore le principe de trouver la place qui te convient le mieux avant de retourner à l’accueil pour les formalités.
campement-bergeronnes
Anecdote :
Bon ok… on t’a pas tout dit ! On n’est pas très doué pour allumer un feu et les premières fois ont été difficiles. Mais il faut dire que l’on disposait seulement d’une pierre à feu et de papier toilettes. Malgré cet équipement nous sommes tout de même parvenu à nous réchauffer et à nous nourrir durant 2 jours.
Seulement voilà, devant nos méthodes peu communes et notre émerveillement devant leur feu, nos voisins de campement ont eu pitié de nous et nous ont formés à l’allumage d’un feu méthode canadienne : allume feu et briquet. C’est vrai que ça fonctionne plutôt pas mal mais Bear Grylls ne serait pas fier de nous… Oh et puis tant pis on galère moins et on sent moins le graillons (car moins de fumée de PQ). Alors merci à Marise, Michel, Josette et Dominique pour cette soirée mémorable que nous avons finalement passée autour de leur feu (il faut aussi des bûches pour faire un feu et on était à cour de bois) et pour la formation intensive du « bon campeur canadien ».

 

Observation des baleines

Pour observer les baleines…
Attends je suis en train de regarder passer une baleine au moment où j’écris …
…Donc, pour observer les baleines pas besoin d’aller très loin puisqu’elles sont visibles depuis le bord. D’ailleurs, une grande partie des personnes (retraitées pour la plupart) se trouvant à ce camping ne bougent pas de la journée et attendent le passage d’un des spécimens observables à cette saison (baleines présentent dans la baie de juin à septembre).
On peut facilement trouver plusieurs organismes qui proposent des excursions en kayak de mer ou en zodiac et même en croisière. Nous avons opté pour la solution du semi-rigide car elle nous a permis de voir une plus grande variété d’espèces de cétacés. Nous avons eu la chance d’avoir les conditions idéales pour cela.
baleines
Pour seulement 56$CAD par personne, nous avons pu admirer des bélougas, des marsouins, des rorquals communs, des petits rorquals, des baleines à bosse et des phoques pendant deux heures. A part les marsouins et les petits rorquals, il est quasiment impossible de voir les autres spécimens depuis le rivage.
Nous sommes revenus émerveillés et apaisés par cette sortie en mer.

0 Comments

Add yours →

One Pingback

  1. KAIKOURA | PANTAIÀ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :